Regards sur Marie : douceur et tendresse

Exposition

Xavier de Langlais (1906-1975)

DU

AU

Granville : Notre-Dame du Cap Lihou

Artiste complet, écrivain, Xavier de Langlais laisse une œuvre à part, multiforme. Loin des modes, il se veut artisan, explorant toutes les techniques : peinture, typographie, gravure, céramique, illustrations...


Né en 1906, il suit des études à l’Ecole des beaux-arts de Nantes dès 1922, puis à l'Ecole des beaux-arts de Paris de 1926 à 1928. C'est à Paris que l'éloignement le rapproche intellectuellement de la Bretagne. Il apprend le breton en autodidacte.


Il cherche sa voie dans un art nouveau en phase avec son amour de la Bretagne. Langlais se spécialise dans la peinture et la décoration des églises, et dans la recherche de technique picturale nouvelle. Membre puis président d’Art Seiz Breur, il co-fonde également l’Atelier breton d’Art Chrétien ou « An Droellen ». Entre 1948 et 1973, il est professeur à l’école des Beaux-Arts de Rennes. En 1964, il reçoit la médaille de vermeille pour l’ensemble de son œuvre artistique et littéraire par la commission supérieure de la société « Art, Sciences et Lettres ».

Il peint des fresques murales dans des chapelles et des églises, par exemple dans l'église de La Richardais, celle d’Etel, la chapelle du collège Saint-Joseph à Lannion, celle de l'évêché à Saint-Brieuc, la crypte du séminaire de Saint-Brieuc, etc.., ainsi que des chemins de croix.


L’exposition de Granville s’attachera à mettre en valeur la richesse d’un artiste animé de convictions profondes à travers son oeuvre mariale, emplie d’une grande douceur.