Homme libre et artiste résistant

Exposition

Jean Daligault (1899-1945)

DU

AU

Granville : Notre-Dame du Cap Lihou

L’abbé Jean Daligault, jeune prêtre normand était promis à une destinée heureuse et brillante. Son génie de bricoleur, sa passion pour les voyages et les langues étrangères, son talent de prédicateur et son savoir-faire de pasteur faisait déjà de lui un curé normand atypique. Mais surtout, Jean Daligault était peintre. Non pas peintre du dimanche, mais peintre passionné, toujours en recherche de nouvelles techniques, consacrant tous ses loisirs à l’aquarelle, la xylogravure, le dessin, l’huile, et s’essayant même au modelage et à la sculpture. Survient la Seconde Guerre mondiale, la défaite, l’occupation. Jean Daligault a 40 ans. Il est vicaire à Villerville et refuse la loi de l’occupant. Fort de son expérience des services secrets français en Orient après la Première Guerre et de sa parfaite maîtrise de l’allemand, il fonde avec des amis de Caen et de Paris le réseau de résistance « Armée volontaire ». Le 31 août 1941, l’abbé Jean Daligault est arrêté par la Gestapo. Il est déporté à Hinzert le 10 octobre 1942. Les dents cassées par ses tortionnaires, mourant de faim, constamment roué de coups, tuberculeux, il est assassiné d’une balle dans la tête à Dachau le 28 avril 1945, la veille de la libération du camp par l’armée américaine.


Comme beaucoup de prêtres, Jean Daligault a poursuivi une résistance spirituelle désespérée dans les camps de la mort. Mais son opposition à lui fut étonnante. Quelques soient les circonstances, il ne cessa de peindre avec des moyens de fortune, ses bourreaux et ses compagnons. Pauvres œuvres réalisées sur des morceaux de carton, à l’aide d’un bout de bois et de couleurs trouvées en grattant les murs. Par miracle, quelques-unes de ses œuvres nous sont parvenues. Documents magnifiques et bouleversants, elles montrent l’humanité de l’homme aux prises avec le mal et la folie sadique.


L’exposition de Granville présentera ces oeuvres bouleversantes ainsi que des oeuvres antérieures à ces heures terribles.